samedi 8 octobre 2011

Julian

Julian, tel que traduit en français chez Lune d'Encre, ou Julian Comstock: A Story of 22nd-Century America de son titre anglais est un roman de Robert Charles Wilson se déroulant aux États-Unis à la fin du vingt-deuxième siècle.

La civilisation comme nous la connaissons aujourd'hui est connu comme l'âge efflorescent du pétrole. De manière générale, la technologie a régressé au niveau de celle du XIXe siècle, la présidence des États-Unis est proche du fonctionnement de la Rome Impériale, la société est stratifiée avec au sommet une aristocratie marchande puissante, la religion est très présente sous la forme du Dominion une organisation qui a un énorme pouvoir et qui a escamoté tous les témoins de l'histoire passée.

C'est dans ce contexte que Julian narre, par la voix d'Adam Hazzard la vie et les exploits de Julian Comstock, le neveu du président. Esprit libre aux idées dangereuses selon le Dominion et dont la vie est menacée par son propre oncle. Le roman narre comment Julian et Adam sont recrutés dans l'armée, sous une fausse identité, participent à des combats, deviennent des héros et comment, enfin, Julian devient le nouveau président avant de chuter.

Julian n'est vraiment un roman d'anticipation et de réflexion sur un futur possible, mais un roman d’aventure  avec des campagnes militaires et de l'action. Le roman contient quand même des réflexions sur un futur possible mais plus comme une toile de fond que comme un contenu central au roman.

La voix lisant le roman, l'ayant écouté comme roman audio, est plaisante et agréable. J'ai apprécié le roman qui est bien écrit et très très sympa. Je me pose juste la question de savoir si une lecture "classique" ne m'aurait pas donné l'impression de quelques longueurs. Il manque également peut-être une réflexion critique sur le devenir de nos sociétés, il s'agit en effet avant tous d'un roman d’aventure.

Lu dans le cadre du challenge fin du monde


4 commentaires:

Gromovar a dit…

Ah ben, je crois aussi que la lecture audio gomme les faiblesses du roman qui ne me parait vraiment pas très bon, notamment en ce qui concerne ses deux personnages principaux.

Cédric Jeanneret a dit…

Je suis à la base bon publique, mais plus j'y pense plus je me dis que l'ecoute de romans audios améliore la qualité de ces derniers.

Je pense qu'il y en a plusieurs que j'ai trouvé pas mal en audio qui me sauraient tombé des mains sous forme "classique".

Tigger Lilly a dit…

Un bon roman d'aventures sans plus de prétention, ça fait du bien de temps en temps :)

Guillaume44 a dit…

J'ai commencé Julian, sa principale faiblesse reste que ce roman s'adresse aux lecteurs américains, et pas aux autres.