jeudi 16 avril 2015

L'apprenti assassin

Premier tome de la célèbre série l’assassin royal de Robin Hobb, l'apprenti assassin est une fantasy très classique agréable à lire.

Dans un monde de Fantasy peuplé d’humains, Fitz est le bâtard d’un prince de sang royal. Non reconnu par son père, le prince héritier qui s’est retiré depuis l’apparition de son fils, Fitz est élevé à la cours par le palefrenier royal. Secrètement il est aussi préparé à devenir l’assassin du Roi. Maitrisant une magie mal aimée, le Vif, qui lui permet de communiquer/communier avec les animaux, Fitz manifeste aussi des dons pour la magie.

Dans ce premier tome, le lecteur suit son enfance et son apprentissage. Apprentissage ponctué de courtes missions, des « vikings » menacent les côtes du royaume et réserve un sort pire que la mort aux villages qu’ils attaquent, Fitz prend peu à peu la mesure des ses compétences mais également le danger qu’il représente pour certains membres de la cours qui sont près à la faire disparaitre.

Agréable à lire, c’est un ouvrage qui m’aurait probablement fortement marqué si je l’avais lu durant mon adolescence (ma grande période « Fantasy classique »), aujourd’hui j’en garderai le souvenir d’une lecture plaisante. Je lirai peut-être la suite un jour, mais son côté beaucoup trop classique et la perspective d’un cycle composé de beaucoup trop de volumes tempère un peu mon envie d’en savoir plus.

4 commentaires:

Sandrine a dit…

Oui, c'est classique, mais c'est aussi très bien écrit et les personnages sont très consistants. Ce qui n'est pas le cas de bien des séries de fantasy alors je garde une place privilégiée pour Robin Hobb dans mon petit panthéon...

Vert a dit…

Tu crois pas si bien dire pour ce qui est de le lire à l'adolescence, depuis même si ce genre de fantasy ne me botte plus j'ai toujours une petite envie de lire les suites ^^.
(ceci dit le premier cycle se suffit en lui-même)

Gromovar a dit…

D'accord avec Sandrine. Le character building est tellement bon que je me replonge toujours avec un grand plaisir dans la vie de Fitz, car c'est de ça et seulement de ça qu'il s'agit.

Cédric Jeanneret a dit…

Gromovar qui dit du bien d'un cycle de Fantasy !

Je lirais peut-être le reste de la permière trilogie, Hobb écrit bien ça c'est certain !