jeudi 15 mars 2018

Semiosis

Premier roman pour Sue Burke, également journaliste, traductrice et autrice de nouvelles, Semiosis se présente comme le récit, sur plusieurs génération, de la colonisation d'une planète par un petit groupe d'humains ayant abandonné la Terre. Particularité de la planète, inconnu des colons bien sur : les plantes sont sentientes...

Se développe alors un récit, raconté par les différents colons générations après générations centré sur l'évolution de la colonie : de sa rencontre avec un bambou particulièrement intelligent vivant dans une cité construit par une race de colonisateur maintenant disparu. De l'évolution de la colonie, mais aussi de la relation avec la plante et peut-être le (re)découverte du destin des anciens colons....

Semiosis est un roman sympathique, bien écrit et avec une histoire intéressante. Ceci dit c'est aussi une grande déception. Les prémisse du livre laisse entrevoir des possibilités pour un roman ambitieux, une histoire passionnante mais aussi des réflexions sur d'autres formes d'intelligence, d'autres évolutions possibles. Et c'est là que le bas blesse, tous le monde n'est pas Le Guin ou Adrian Tchaikovsky et Semiosis pèche par au final un manque d'ambition dans sa réflexion.

Reste donc un roman sympathique mais qui déçoit un peu par ce qu'il aurait pu être.

Les avis de Gromovar et d'Apophis.

Aucun commentaire: