dimanche 23 juin 2013

Elfes et Assassins

Anthologie de l'édition 2013 des Imaginales, Elfes et Assassins proposent 13 nouvelles sur ce thème hautement important dans la littérature de Fantasy.

Ainsi, après une introduction des anthologistes, Pierre Bordage, avec "La Dernière affaire de Sagamor", une nouvelle bien écrite mais très classique d'un assassin engagé pour éliminé une elfe, créature rare et puissante.

Raphaël Albert propose une enquête de son elfe détective Sylvo Sylvain. Basé du point de vue du client, la nouvelle, "La Seconde Mort de Lucius Van Casper", narre la traque d'un puissant non-mort dans Paris. Bien écrite, elle se fond dans le thème sans forcer. J'aime décidément beaucoup  Sylvo Sylvain et la Paname de Fantasy qu'il parcourt.

Nathalie Le Gendre donne à lire, avec "La Légende d'à peu près Punahilkka", le voyage d'un conteur et de son apprenti. Pour faire passer le temps, le conteur narre l'histoire de Punahikka qui tombe dans un piège, une histoire qui, malheureusement pour l'apprenti, est bien plus réel qu'il ne semble...

Jean-Philippe Jaworski, dans "Le Sentiment du fer", revient sur la guerre d'indépendance de Ciudalia, dans l'univers des Vieux Royaumes. Un maitre assassin est recruté afin de voler à un patricien un, livre de poésie, qui est aussi un traité d'escrime, du plus célèbre spadassin elfe. Une mission qui dévoile les raisons probables de la victoire du Ciudalia contre son puissant voisin...

Anne Fakhouri, avec "Du rififi entre les oreilles", narre une histoire se déroulant à Chicago durant la prohibition. Elle suit un gang au service de Capone qui est spécialisé dans l'élimination de membre de la féerie. Pour sa prochaine mission, urgente, elle doit en plus se coltiner un demi-elf qui est le neveu du patron. Une nouvelle fort sympathique, peut-être un peu trop burlesque dans sa conclusion.

Rachel Tanner, dans "La Nature de l'exécuteur",est dans une ambiance proche de la nouvelle de Fakhouri, mais dans une touche contemporaine. Une demi-elfe, ex-militaire, est chargée par les services secrets français d'éliminer un elfe qui est un des cerveaux de la protestation contre la construction de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes; problème : il s'agit de son oncle.

Jeanne-A Debats, avec "Eschatologie du vampire", met en scène Raphael, le vampire du roman Métaphysique du vampire, qui doit, à notre époque et alors qu'il ne travaille plus pour l’Église, éliminer l'anthécriste et sauver le monde de l'apocalypse programmé pour fin 2012. Le tout accompagné d'une elfe et alors que le destructeur du monde est un ado amoureux du fils caché de Titiana. Le lecteur retrouvera ici l'humour cynique et décapant de l'auteure.

"Elverwhere", de Xavier Mauméjean,est une uchronie fantastique dans laquelle l'Europe a été conquise par les cours de féerie unifiée. La nouvelle narre la préparation de la première visite officielle du souverain en Europe et sur le complot mis en place pour l'éliminer.

David Bry, dans "J'irai à la clairière", envoie un jeune homme élevé dans un monastère, au moyen âge, éliminer un elfe protecteur de la forêt. Cette traque, effectuée à contre-cœur, serre la grandeurs de l’Église...

Johan Heliot, avec "Grise Neige", propose une nouvelle très triste se déroulant durant la seconde guerre mondiale et où un enfant survivant tente d'éliminer les militaires nazis. Bien que très belle, et un peu prévisible, je regret qu'une nouvelle aussi sombre aie été choisie pour clore le recueil.

Anne Duguël (aka Gudule) donne à lire une superbe nouvelle, mais parfaitement insoutenable : "Le Sourire de Louise". Elle narre l'histoire d'une petite fille près à sacrifier sa propre chaire pour les gentils elfes lui permettent d'avoir sa maman, ré-mariée et mère de deux autres enfants de son nouveau lit, rien que pour elle.

Finalement, si l'ensemble des nouvelles sont de très bonne facture, il y a deux nouvelles que je n'ai pas aimé du tous, pour ne pas dire que je ne les aie pas vraiment comprises : "Sans Douleur" de Fabrice Colin et "Libera me" de Fabien Clavel.

Rentre dans le cadre du challenge nouvelles et novellas.

3 commentaires:

temps a dit…

Ola à la lecture du blog, je dcouvre qu'il y a tout un monde derrière.
J'irai faire quelques recherches sur la toile.
Cordialement

Gromovar a dit…

Trop bas dans mes priorités.

Je regrette de ne pas pouvoir lire la nouvelle de Jaworski.

Cédric Jeanneret a dit…

Si ça peut te rassurer Gromovar, elle est sympa mais ce n'est pas dans ses meilleurs ...