samedi 24 mars 2012

Le dragon Griaule

Second recueil de Lucius Shepard que je lis, Le dragon Griaule m'apparait comme une "révélation" et, l'ouvrage terminé, une question : comment ais-je pu passer tant d'année en ignorant l’existence de cet auteur ?

Le Dragon Griaule est un recueil de six nouvelles/novelas (milieux des années 80 pour les plus anciennes aujourd'hui pour la plus récente) situées dans le même monde et tournant toute autour du puissant dragon Griaule. Celui-ci est, depuis des millénaires, paralysé, mais vivant, dans une vallée d'un monde médiévale qui pourrait être le notre. Son esprit encore puissant manipule les gens qui vivent dans les bourgs de la vallée afin d’accomplir ses mystérieux, et tortueux desseins.

Difficile de raconter les trames des six nouvelles. Présentée de manière chronologique d'écriture, elle peigne une fresque impressionnante de maitrise qui révèlent la vie, et la mort, de Griaule. Il y est question d'un artiste peignant le Griaule afin de l'empoisonner, de la découverte de l’écosystème particulier de l'intérieur du dragon, d'un procès pour meurtre "inspiré" par Griaule, de la manière dont un dragon pétrifié peut se reproduire, de la mort de Griaule, de sa résurrection dans un monde sans dragon au XXIe siècle.

L'imaginaire déployé par Shepard et le ton utilisé me font pense au recueil Des nouvelles du Tibbar de Thimotée Rey, mais avec un imaginaire plus canalisé, une écriture plus "concentrée" et une tonalité sombre plus marquée.

Un recueil dont la lecture est pour moi indispensable !

4 commentaires:

Guillaume44 a dit…

Le lire. Un jour :)

Tigger Lilly a dit…

Je l'ai fini il y a peu, même sentiment que toi. Très très bon livre. Normalement je m'attelle à la chronique ce week-end.

Lorhkan a dit…

Clairement une grande œuvre !

Gromovar a dit…

Bientôt, bientôt.