dimanche 7 août 2011

Eternity Incorporated

Eternity Incorporated est un double roman post-apocalyptique. Double car dépeignant les conséquences de deux apocalypses. La première, qui a eu lieu il y a plusieurs siècles, a vu un virus faire disparaitre l'humanité et horriblement muté plusieurs animaux. Les survivants, car il y a eu des survivants, se sont réfugiés dans des bulles protectrices, coupées du monde extérieure et gérée par une I.A. : le Processeur.

Dans la dernière bulle encore habitée, ce qui reste de l'humanité survit depuis plusieurs siècle grâce au Processeur. Hors un beau jours celui-ci cesse de fonctionner. C'est le point de départ d'Eternity Incorporated qui narre, au travers de trois personnages : la chargée de la connectique de la Bulle, un musicien borderground et une "militaire" rompu au sortie à l'extérieur voient leur destin lié à l'enquête qui s'ouvre pour découvrir ce qu'il est arrivé au Processeur.

Le roman narre ainsi à la fois l'enquête sur ce qui devient vite la "Grande Panne" et l'évolution de la Bulle suite à cette dernière. L'histoire est alors assez classique : lutte entre traditionalistes et progressistes (les déconnectés qui  n'approuvaient déjà plus le Processeur avant la panne), découverte des mensonges/arrangements avec la vérité du Processeur, etc. L'ouvrage se concluant par la découverte des raisons de la Grande Panne.

Eternity Incorporated est bien écrit et agréable à lire. Il propose une intrigue classique et, ma fois, sans réelles grosses surprises. Outre l'intrigue un poil trop classique à mon goût, mon grand regret vient du rythme du roman. Je trouve en effet que l'enquête est présentée avec quelques longueurs et que les révélations finales sont très vites présentées. Cela me donne un certain sentiment de déséquilibre dans la construction du roman. Une fin plus diluées ou alors un roman plus court aurait sans doute été plus à mon goût.



3 commentaires:

Cédric Ferrand a dit…

Mais, mais, mais, c'est écrit par un ancien de chez Multisim et du 7C.

Un rôliste qui se prend pour un écrivain... quelle idée ;o)

Cédric Jeanneret a dit…

je pense que c'est pour devenir riche, depuis la mort du jeu de rôle impossible de le devenir dans cette seconde activité...

RGdC a dit…

Jamais bossé pour 7C, ai publié des nouvelles avant du jeu de rôle :-p
Intéressant ton avis, très différents de ceux que j'ai eus pour l'instant !