lundi 14 mars 2016

The Book of Phoenix

Se déroulant dans le passé de Who Fears Death, et expliquant la manière dont notre civilisation c'est écroulée, The Book of Phoenix se passe dans notre futur proche, où le surnaturel se mélange avec la science.
 
Une grande corporation réalise, sur sept sites répartit dans des grandes villes américaines, des expériences génétiques sur des êtres humains, des clones et des entités extraterrestres (peu nombreuses). Phoenix, sur le site numéro 7 à New York, est l'une de ces expériences. Organisme génétiquement accéléré, à deux ans elle semble en avoir 40 et à la maturité, si ce n'est l'expérience, qui va avec. N'ayant connus que le monde de la tour 7, la mort d'un ami, une autre expérience, provoque chez elle une transformation qui va la lâcher sur le monde.
 
Ne pouvant plus vraiment mourir, tel l'animal mythique dont elle porte le nom, Phoenix débute un cheminement qui la mènera des États-Unis en Afrique, puis à nouveau aux États-Unis où elle incarnera le visage de la libération pour les expériences enfermé dans les sites de recherche.
 
Nnedi Okorafor propose ici un roman à la frontière entre fantastique et science-fiction qui voit son héroïne chercher un sens à sa vie et se heurter à la froideur de ses créateurs avant de diriger sa rage vers la libération des siens, puis vers la vengeance.
 
The Book of Phoenix est un roman que j'ai pris grand plaisir à lire, bien que la fin pèche un peu par son "grobilissime".

2 commentaires:

Tigger Lilly a dit…

J'espère qu'il va être traduit en français !

Cédric Jeanneret a dit…

Cela ferait sens vu qu'il y a un très fort lien avec "Qui a peur de la mort", mais à titre personnel, je pense que l’excellent Lagoon est sans doute plus conventionnel pour appâter l'éditeur francophone.