vendredi 13 mars 2015

Quatre Voies de la Main Gauche

Recueil numérique de quatre nouvelles (déjà parues ailleurs) se déroulant dans l'univers de la trilogie Léviathan de Lionel Davoust, Quatre Voies de la Main Gauche est un recueil très agréable à lire qui m'a laissé un goût de "j'en veux plus". Il est centré sur des individus qui arrivent, grâce à leur volonté, à plier le monde à leur désire, faire de la magie en somme.
 
"Nuit de visitation" conte l'histoire d'un vieil homme mourant qui voit un ami perdu de vu lui rendre visite à l’hôpital pour le libérer d'une vielle culpabilité. L'ami en question est adepte de la main gauche et a été lancé dans sa quête par une dispute lorsque les deux hommes étaient jeune : un texte intimiste.
 
"La Voie du Serpent" est une courte nouvelle décrivant une leçon entre un maitre de la main gauche et son apprenti. En utilisant une parabole indienne, la nouvelle éclaire entre la vision de la main gauche et celle de la main droite.
 
"La Terre comme témoin" suit les pas d'un adolescent mal dans sa peau et souffre douleur de son école qui, en découvrant un journal ayant appartenu à son grand-père, entraine sa volonté afin de modifier le monde autour de lui. Histoire d'un "coming of age", cette nouvelle est subtile car si l'ado développe sa volonté, il n'en reste pas moins le soufre douleur de sa classe. Elle capture la fragilité de l'adolescence et les possibles de l'entrée dans la vie adulte.
 
"Regarde vers l’ouest" est le meilleur texte du recueil, et le plus dérangeant. Un homme passe plusieurs années de sa vie à rechercher son ex qui a disparu avec son fils qu'il a peu connu et qu'il ne voulait pas. Sculpteur il semble vouloir forger une nouvelle relation avec son enfant, mais que n'est-il pas près à faire pour obtenir du pouvoir, du vrai pouvoir... Une exploration de la relation parent-enfant et de ce que l'un peut faire à l'autre, glaçant.

3 commentaires:

Xapur a dit…

Je viens de finir le premier tome de Léviathan donc ce recueil est logiquement dans ma ligne de visée, d'autant que j'ai déjà lu et apprécié Nuit de Visitation.

Cédric Jeanneret a dit…

Ce qui est bien c'est qu'il ne contient pas de spoeiler majeur pour la trilogie, tu peux donc les lire à n'importe quel moment.

Vert a dit…

Ta chronique confirme mon envie d'investir dans ces petits recueils numériques ^^.