dimanche 10 février 2013

Métaphysique du vampire

Présenté comme un roman de vampire sans romance, Métaphysique du vampire narre, à la première personne, une enquête de Raphaël, un vampire de 500 ans, cynique et ironique, travaillant pour le Vatican comme exécuteur des basses besognes. Dans un monde où le fantastique est une réalité, il sert de bras armé du Vatican et, parfois, est "prêté" à d'autres puissances alliées.

C'est le cas ici; dans les années 60, il doit traquer et capturer un nazi en fuite pour le compte du MOSAD. Son enquête le mène à Rio où il traquera un homme particulièrement vicieux et paranoïaque. Le tout alors qu'une autre vampire, ancienne victime du nazi, et son frère simple d'esprit mais puissant télépathe s'emmêle. Ils ne sont d'ailleurs pas les seuls puisqu'un Loa vaudou aimerait aussi discuter avec le criminel en fuite.

Ce court roman (160 pages) est bien sympathique. Son héros cynique à souhait et son intrigue haletante. Ceci étant dit, et bien que j'ai été agréablement diverti, les critiques que j'avais lu du roman m'avait fait attendre quelque chose de plus profond/puissant/orignal; ce ne fut pas le cas. Cette attente déçue mise à part, je lirais sans doute le tome 2 à sa sortie.

3 commentaires:

Acr0 a dit…

Et bien tu m'apprends que ce n'est pas un one shot :/ (je ne l'ai pas encore lu)

Cédric Jeanneret a dit…

Ça va même plus loin que cela, il y a, si j'ai bien compris l'interview de l'auteur présent à la fin du bouquin, lu sœurs nouvelles se déroulant dans le même univers.

Elles se déroulent par contre dans notre futur, même une à la fin de temps qui met en scène le vampire qui a transformé Raphael.

Lune a dit…

une bonne lecture pour moi !

@Acr0 : que ça ne te rebute pas, c'est parfaitement lisible seul.