samedi 2 janvier 2016

Le cercle de Farthing

Roman policier se déroulant en 1949, Le cercle de Farthing suit l'enquête de l’inspecteur Carmichael qui cherche le meurtrier de Sir James Thirkie retrouvé dans son lit, poignardé, barbouillé de rouge à lèvre et avec une étoile juive sur le torse. Le meurtre ayant eu lieu dans la résidence de campagne dit de "Farthing" où sont réunis nobles et membres de la bonne société, proche du sommet de l'état, et ce peu de temps avant un vote important à la chambre des lords.

L'enquête de l’inspecteur Carmichael est entrecoupé d'extrait du journal de Lucy, la fille des maitres des lieux qui s'est mariée avec un banquier juif, au grand déplaisir de sa mère, qui se retrouve le suspect idéal, bien que l'inspecteur Carmichael ait des doutes.

Ce qu'il faut savoir c'est que Le cercle de Farthing est également une uchronie dont le point de divergence est le traité de paix signé, grâce au travail de James Thirkie, en 1941 entre le Royaume- Uni et l'Allemagne Nazi. Hitler est donc toujours au pouvoir en Allemagne, la guerre avec l'URSS est encore en cours et les Etats-Unis ne sont jamais entré en guerre.

Dans ce contexte, l'anti-sémitisme et l'anti-bolchévisme sont fort au Royaume-Uni également et la présence d'un juif que tous semble désigné comme le coupable vaut quasiment preuve de sa véritable culpabilité.

Le cercle de Farthing propose une enquête policière aux ramifications politiques importantes, dans une uchronie fascinante et à la fin amer. Le tout est servi par l'écriture de qualité de Jo Walton qui sait également placer l'humain au centre de ses romans.

3 commentaires:

Vert a dit…

C'est un chouette roman, j'ai hâte de lire la suite.
(et bonne année en passant ^^)

Cédric Jeanneret a dit…

Oui agréablement surpris (surtout par la fin je dois dire), j'ai déjà entamé le second ;) (et bonne année à toi aussi)

Shaya a dit…

C'est vrai qu'il est bien ce roman :) J'aime beaucoup la petite touche anglaise qu'on retrouve dans son écriture !