mercredi 15 juillet 2015

Trolls & Licornes

Anthologies 2015 des Imaginales, Trolls & Licornes propose dix nouvelles de Fantasy de très bonne facture.

"Jötnar" de Jeanne-A Debats narre la vie d'un troll, dans une village viking au proie aux invasions chrétiennes, qui, marié à  une humaine et se faisant passer pour tel, traque inlassablement une licorne attirée par les jeunes vierges. Une histoire cruel fait de fureur, d'oublis et d'anciens dieux.

"La chasse là la licorne" d'Estelle Fay vois un frère et une sœurs, chevalier et magicienne, traqué une licorne dans un village renommé pour sa "fête de la Licorne", mais les chasseurs et les proies ne sont peut-être pas ceux que l'on croit. Une nouvelle bien sympathique.

"Eskasrinn" de Pierre Bordage se déroule dans une banlieue. Un voyou, le troll, traque une jeune fille qui le hante, la licorne. Une histoire de violence urbaine teintée de magie.

"Bienvenue à Magicland" de Lionel Davoust suit la vie d'un troll, dans un monde peuplé uniquement de troll, au travers de sa psychanalyse. Employé de Magicland, celui-ci est fasciné par les licornes, animal prédateur et carnassier dont on ne connait pas le mode de reproduction. Alors qu'il devient soigneur/dresseur, la nouvelle se termine par la révélation du mode de reproduction du carnassier... Une très bonne lecture.

"Touellerezh" d'Olivier Paquet se passe en Bretagne médiéval. Un jeune magicien, une licorne polymorphe et un illusionniste doivent unir leurs forces afin de retrouver la fille du seigneur local enlevée par un troll. Une histoire plaisante.

"Le troll médecin" de Silène Edgar est une réécriture de "l'amour médecin" de Molière au pays des petits-poney des licornes. Pas fondamentalement un mauvais texte, mais à moi il ne m'a pas parlé.

"Le double destin du taquin" de Raphaël Albert est une petite merveille en alexandrin narrant l'amour d'un troll pour une licorne, de l'aventure qui s'en suivit et de la méprise qui mit fin à tous cela. C'est bien écrit, drôle et vulgaire à la fois.

"Les yeux du troll" de Sophie Jomain est un conte sur un troll aveugle à qui une licorne promet de retrouver la vu. Un petit bijou sur l'importance de voir avec le cœur et l'acceptation de soi.

"Trolls, licornes et bolognaise" d'Adrien Tomas a la même héroïne que dans sa nouvelle pour l'anthologie Trolls & Légende; une nouvelle d'urban fantasy dans le Paris contemporain avec au menus un meurtre à la corne de licorne, de la politique trolls et une histoire de famille. S'il développe d'avantage cet univers je serais lecteur/client !

"Dans la tete de Georg Trollevitch""de S. Miller et P. Ward le lecteur est invité à particper aux Imaginales de déroulant dans un monde parallèle au notre où les créatures de fantasy et la magie domine. Une nouvelle à l'idée fort sympathique qui ne m'a, malheureusement, que peu parlé.

Trolls & Licornes est au final une anthologie de Fantasy de qualité; mon seul regret serait peut-être de ne pas y avoir pu y croiser d'avantage de Licornes "traditionnelles".

1 commentaire:

Marie Jo a dit…

Votre blogue est vraiment intéressant et je me décide enfin à vous écrire un petit mot afin de souligner la publication d’un premier roman : Nauranéüs, le messager des Ancêtres. J'essayai de trouver un bon livre à lire dans le style fantastique et je suis tombée sur ce roman de plus de 440 pages. La couverture m’a intriguée et le résumé de l’histoire encore plus.

« Jennifer Saint-Cleerc reçoit un petit sac en toile bleue en héritage. Son contenu — deux clés anciennes — la propulse dans une aventure au cours de laquelle d’étranges coïncidences se succèdent et bouleversent son existence. Les découvertes historiques de la jeune femme viendront-elles remettre en question l’Histoire officielle? Jennifer prendra-t-elle conscience à temps de sa véritable identité? Que contient cette sagesse? »

Je considère important de faire connaitre le travail des nouveaux auteurs qui ne sont pas nécessairement passés par la grande roue des éditeurs en place depuis la nuit des temps. Parmi les derniers livres parus en 2015, j’ai adoré ce roman. J’ai passé un excellent moment en compagnie de personnages détestables, sympathiques, étranges, aux émotions instables, enfin, il y a pour tous les gouts. L’écriture est fluide et de qualité. C’est un bon livre à lire pendant les vacances et je vous conseille fortement (que vous ayez lu le roman ou non) à oser vous inscrire (gratuitement) aux secrets de l’auteure (http://www.lagriffont.com/7secrets/). Elle y dévoile quelques secrets de la conception de son roman, des confidences sur le travail de romancier, et aussi des anecdotes et des photos.

Encore bravo pour la qualité de votre blogue et bonne continuation.